Résilience stratégique : guide à l’intention des entrepreneur.e.s qui changent de cap


Prendre conscience du problème

Un jour, ça peut devenir le vide. Rien n’a plus de sens. Tu te lèves, tu avances, tu fais ce que tu as à faire, difficilement. Tu continues à enchainer les missions, à remplir les tâches, à cocher une to-do list, à hocher de la tête à toutes les questions, à te convaincre que tu vas dans la bonne direction.

Les nuits sont longues à te demander quel est le réel sens de ta vie. Est-ce simplement une succession de journées qui deviennent semaines, mois et années à payer ton loyer, faire des courses et boire quelques bières avec les copain.e.s ?

Entreprendre n’était-il pas le moyen d’avoir un impact dans le monde ?

Le burnout à ta porte, l’angoisse au fond du ventre, la douleur de travailler si loin de tes valeurs, la fatigue d’aller contre un manque de motivation justifié.

Dans cet instant précis, les questions les plus douloureuses se posent.

Dans cet instant précis, tu dois contrer ta peur et prendre la décision du changement.

Dans cet instant précis, vient le temps de l’action pour contrer la déchéance.

L’humain vit dans la résistance au changement, l’instinct de conservation nous pousse à rester dans nos paradigmes, dans nos terrains connus ; mais parfois la seule solution est de venir secouer l’arbre, mettre un coup de pied dans la fourmilière.

« Je deviens le changement que je veux voir dans le monde »

« Où est-ce que j’en suis ? » – État des lieux

Il y a visiblement un problème. Il est important dès maintenant de pouvoir identifier d’où vient ce malaise dans mon activité professionnelle. 👇

> Je fais la liste de mes tâches récurrentes : Est-ce que je me sens épanoui.e dans mes missions quotidiennes ? Peut être que 🔍 ”Je m’ennuie dans mon travail”

> J’analyse mon environnement de travail : Y-a-t-il un décalage entre mon environnement de travail idéal (que je peux décrire pour mieux me projeter) et mon environnement actuel ? Peut être que 🔍 « Je me sens seul.e au quotidien” “Je n’ai pas d’espace de travail dédié” “Mes horaires de travail ne me conviennent pas”

> J’analyse mes relations de travail : Clients, collaborateurs, prestataires, est-ce que je me sens aligné.e ou en situation conflictuelle avec mes relations de travail ? Peut être que 🔍 ”Je ne veux pas travailler pour ce client” “Mon prestataire ne me convient plus”

> J’analyse mes objectifs professionnels : Est-ce que les missions que je mène me permettent d’atteindre les objectifs que je me suis fixé ? Peut être que 🔍 ”Je manque de temps pour travailler sur mon business” “Je n’avance pas sur mes objectifs”

« Quelles sont mes valeurs ? »

Quelle que soit notre posture professionnelle : salarié.e, freelance, dirigeant.e ou autre ; pour savoir si je me trouve au bon endroit, je dois revenir à l’origine : à l’intérieur de moi-même.

Dans une dynamique d’introspection profonde, je commence par faire la liste la plus exhaustive possible des valeurs qui sont fondamentales pour moi dans ma vie :

Ambition – Assurance – Authenticité – Autonomie – Empathie – Créativité – Engagement – Bienveillance – Honnêteté – Humilité – Passion – Persévérance – Proximité – Respect – Tolérance

Dans cette liste, je sélectionne les valeurs qui sont essentielles dans ma vie professionnelle :


Authenticité – Empathie – Créativité – Engagement – Bienveillance – Passion – Respect – Tolérance


Ensuite, je mets en gras celles qui ne sont actuellement pas respectées envers moi même :

Ambition – Assurance – Authenticité – Autonomie – Empathie – Créativité – Engagement – Bienveillance – Honnêteté – Humilité – Passion – Persévérance – Proximité – RespectTolérance

Ce découpage permet de continuer à mettre le doigt sur les problèmes potentiels de ma vie professionnelle actuelle.

« Quelle est ma vision ? » – BUG PICTURE

Ma vision représente le plan d’ensemble, c’est à dire ce que je veux accomplir dans ma vie professionnelle.


Pour travailler ma vision, il faut que je me projette dans le futur pour imaginer l’entreprise de demain que je souhaite façonner.


Cette vision entrepreneuriale doit être claire et régulièrement travaillée pour y intégrer à la fois mes changements et envies personnels, les tendances de mon marché, les évolutions technologiques, etc.


Elle devient le démarrage d’une culture d’entreprise forte et affirmée, de l’impact dans le monde que je souhaite créer.

« Je renoue avec mes peurs » – Merci syndrome de l’imposteur

Les peurs guident une partie de notre quotidien, petites voies intérieures insidieuses qui nous empêchent d’aller dans l’action et qui pourtant au fond ont bien des choses à nous apprendre..


La plus grande peur des entrepreneur.e.s est liée, à mon sens, au syndrome de l’imposteur, l’impression de ne pas être assez, que nos succès sont liés au hasard, nos opportunités à la chance et nos compétences au “fonce dans le tas, tu verras”.

Au-delà de reprendre confiance et de se valoriser quotidiennement, et si nous pouvions renouer avec le syndrome de l’imposteur plutôt que le diaboliser. Nous cherchons tous et toutes à absolument le faire disparaître comme un rejet de nous même, rejet de peurs qui sont peut être en partie légitimes.


Nos peurs nous parlent alors écoutons-les : le syndrome de l’imposteur, qui, dans une extrême mesure est néfaste pour avancer dans la vie, à juste dose permet la remise en question de son travail, l’amélioration continue, le développement de nouvelles compétences, la confrontation de notre image imaginée et renvoyée.

Plus que d’identifier mes peurs, je cherche à les comprendre, à mieux les connaître pour mieux en tirer tous les apprentissages qu’elles ont à me fournir pour me faire grandir.

« Quelle est ma stratégie ? » – Business Model & compagnie

Se connaître c’est bien, savoir ce qu’on veut, c’est chouette ! Et maintenant ?

De ma vision et mes valeurs vont découler ma stratégie. En fonction des problèmes que j’ai identifié dans mon business, l’idée n’est pas de tout jeter et de tout recommencer mais de partir de l’existant pour venir améliorer mon quotidien de travail :


> Je retravaille mes offres : que je veuille changer le coeur de mon activité ou que j’implémente de nouveaux services, venir dépoussiérer ce que je propose va me permettre de faire le point, de valoriser mon travail et le chemin parcouru, de voir les nouvelles compétences que je peux potentiellement développer.


> Je fais le point sur mes outils de travail : Une tâche m’ennuie ? Il existe peut être un outil qui peut la faire à ma place. J’utilise le même modèle de reporting depuis 5 ans et le même sur tous mes clients ? Il est sûrement temps de mettre le nez dedans pour le refondre, l’adapter, l’améliorer et le personnaliser pour chaque prestation.


> Je revois mes process de fonctionnement : Je suis créatif.ve à partir de 21h ? Je me fais des nocturnes de travail plusieurs fois dans la semaine ? L’avenir n’appartient pas à celle.ux qui se lèvent tôt, il appartient à celle.ux qui comprennent leur fonctionnement de travail et savent au mieux l’exploiter !

> Je redéfinis ma stratégie de communication : La com’ c’est dur ? Oui mais c’est aussi un maximum de plaisir lorsque on trouve l’angle de réflexion adapté à notre personnalité et à notre audience, alors mieux vaut tard que jamais !


> Je met en place ma stratégie de prospection : Après tout ce travail, il sera impossible d’accepter des clients qui ne correspondent pas à mes valeurs ou à mes envies, on a les clients qu’on mérite, alors il faut également se donner les moyens d’aller les trouver !

« Quand est-ce que je travaille ma stratégie ? » La journée du CEO

Travailler POUR son business est différent de travailler SUR son business.

La tête dans le guidon, j’oublie parfois de la relever. Si je travaille 100% de mon temps de travail sur mes prestations clients, je n’avance plus, je me mets en pilote automatique et finis par atteindre un état de lassitude ou une perte de motivation.

Il est indispensable d’avoir dans mon planning de travail un temps dédié à mon business, à ma formation, à la refonte de mes outils, à ma réflexion stratégique, à de la veille, à de l’analyse de mes objectifs.

“Je n’ai pas le temps pour ça” est une fausse excuse, alors je commence petit : 1h ou 2h par semaine dédié à de la stratégie rien que pour moi.

« Poursuivre l’apprentissage – je me forme, je m’informe ! »

Toute cette réflexion pour réussir à créer son business idéal ne vient pas en 1 jour. Il faut arrêter de se comparer aux success stories des entrepreneur.e.s qui ont tout réussi avec le minimum d’efforts en maximum de temps et qui bien évidemment nous culpabilise.

Construire des bases solides, faire progresser ses objectifs, prendre des bonnes habitudes, cela prend du temps.

Pour soutenir au mieux ma transformation, cultiver la flamme, prendre du plaisir et sentir ma progression, mon activité préférée devient la formation !

J’apprends pour contrer le syndrome de l’imposteur justifié, j’apprends pour solidifier ma posture d’experte, j’apprends pour juste kiffer le parcours de la vie !

« Les phases de changement ne sont pas des trous horribles et sombres »

Les phases de changement profonds passent pour les plus difficiles de nos vies. Vivre l’incertitude, apprendre la patience, avancer petit à petit vers du mieux être ; ce sont des phases d’inconfort qui finalement nous transforment radicalement en de meilleures personnes, solides sur leurs appuis et sûres de ce qu’elles souhaitent pour leur avenir.

Profitez de ces phases de transformation, posez les bases solides de l’avenir qui vous attend réellement mais surtout n’attendez pas pour vivre comme vous le souhaitez vraiment !

Mathilde Picard – Community Manager Freelance

< Inscrivez-vous à la newsletter />

Nos contenus vous ont plu ?

Restez au courant de nos derniers articles en vous inscrivant à la newsletter !

« * » indique les champs nécessaires

ETAPE*

< Nous contacter />

Envie de collaborer ?

Soyez rappelé·e pour obtenir vos premiers conseils 100% personnalisés et gratuits par nos expert·es et sans engagement.

La Marque Employeur est un enjeu pour votre entreprise ?

Découvrez notre nouvelle solution faite pour vous !

Cliquez ici pour en savoir plus