Interview Yannick Claude-Flainville – Traffic Manager

Traffic Manager

Yannick claude flainville traffic manager la Collab Paris
CrĂ©dit photo : Claude-François BARDEAU

👉   Hello Yannick, quel est ton mĂ©tier ?

Yannick : Pour la version anglophone, je suis Traffic Manager. En version française, je suis responsable d’acquisition de trafic.

👉 D’après toi quel est le rĂ´le d’une Traffic Manager ? 

Yannick : Une chose est sĂ»re, c’est qu’iI/elle a plusieurs casquettes. 

La Collab communication marketing digital
Source : Unsplash – @headwayio

Une base le site internet ; Ă  savoir le rĂ©fĂ©rencement naturel, connaĂ®tre les diffĂ©rentes techniques pour amĂ©liorer la visibilitĂ© d’un site sur les moteurs de recherche en optimisant au mieux son rĂ©fĂ©rencement par exemple. 

Ensuite, il y a la partie publicitaire sur les moteurs de recherche, display, sites partenaires, ainsi que la capacité à retargeter (techniques d’acquisition et de rétention). La partie shopping est également un indispensable du Traffic Manager pour avoir la capacité de faire croître les visites d’un site e-commerce ainsi que ses ventes. Enfin, il y a une casquette social media indispensable puisque les réseaux sociaux peuvent s’avérer être une réelle source de trafic sur un site.

Cela fait peut-ĂŞtre trop de couvres-chefs mais j’aurais aimĂ© ajouter la casquette chef de projet digital, puisqu’il faut bien ĂŞtre en mesure de s’organiser pour ĂŞtre efficace lorsqu’il y a l’ensemble des ces leviers de mobilisĂ©s.

La Collab communication marketing digital
Source : Unsplash – @firmbee

👉   Qu’est ce qui te plaĂ®t le plus dans ton mĂ©tier ? 

Yannick : Personnellement, c’est d’avoir cette polyvalence dans mon activitĂ© et de ne pas ĂŞtre restreint sur un seul Ă©lĂ©ment ou une seule compĂ©tence.

Avoir une vision d’analyse et stratĂ©gique pour analyser les donnĂ©es et les retombĂ©es de nos actions est profondĂ©ment stimulant, c’est le rĂ©sultat concret de nos compĂ©tences mises en Ĺ“uvre.

Faire du SEO/SEA, des campagnes sur les réseaux-sociaux… Basculer d’un levier à un autre et créer des relations entre ces différents leviers d’acquisition me passionne.

👉 Comment trouves-tu l’inspiration ? 

Yannick : Pour ma veille, quand j’étais en entreprise j’avais un mentor qui m’a beaucoup formĂ© et donnĂ© tout plein de conseils. Il Ă©tait ma source d’inspiration, puis j’ai continuĂ© Ă  suivre des blogs, Ă©couter des podcasts. Dès qu’il y a des besoins un peu plus techniques sur un projet, je vais soit regarder des blogs soit des vidĂ©os sur Youtube. J’utilise aussi l’outil Feedly pour avoir une vision concise des diffĂ©rents Ă©lĂ©ments que je trouve. 

La plupart du temps, surtout les moments avec un peu moins de temps à passer sur la veille, j’écoute les podcasts qui me permettent de rester informé sans devoir y passer des heures consacrées.

C’est vraiment indispensable de se former en continu, et ces contenus Ă©duquent Ă©normĂ©ment.

👉   Quelle est ton expĂ©rience et ton anciennetĂ© en tant que freelance ?

Yannick : J’ai commencĂ© mon activitĂ© de freelance dans le digital fin 2020. J’ai commencĂ© en m’inscrivant sur Malt, ce qui ne m’a pas trop aidĂ© au dĂ©but car je n’étais pas sĂ»r de mon positionnement et de ma valeur ajoutĂ©e (syndrome de l’imposteur). Puis j’ai eu un contact avec une agence qui souhaitait sous-traiter sur une mission pour les rĂ©seaux sociaux. Certains clients m’ont poussĂ© Ă  me lancer totalement en tant qu’indĂ©pendant. Je me suis donc lancĂ© Ă  plein temps depuis mi-avril 2021.

Puis je suis tombé sur le collectif parisien de La Collab suite à des recherches.

👉  Quelles ont Ă©tĂ© tes Ă©tudes pour en arriver ici ?

Yannick : En 2010 j’ai arrĂŞtĂ© mes Ă©tudes de communication pour me lancer dans la vie active. Pendant 5 ans, je travaillais dans diffĂ©rents mĂ©tiers.


Puis j’ai eu l’occasion de reprendre mes Ă©tudes en travaillant dans une agence web dans la mĂŞme Ă©cole ou j’étais avant, et j’ai donc rĂ©alisĂ© deux annĂ©es supplĂ©mentaires spĂ©cialisĂ©es dans le numĂ©rique. L’avantage que je garde de mes Ă©tudes c’est que je les ai toujours rĂ©alisĂ©es en alternance et c’est une rĂ©elle plus value ajoutĂ©e pour la montĂ©e en compĂ©tence technique.

👉  Comment intègre-tu les enjeux RSE dans ton activitĂ© au quotidien ?

Yannick : Je suis en train de prendre le virage, mais comme tou.te.s, il y a du chemin Ă  faire. Actuellement, j’ai l’opportunitĂ© de travailler avec une ONG ce qui est plaisant puisqu’il y a une mutualisation de valeurs et j’apprends beaucoup de ces derniers, j’ai ce sentiment d’agir pour une bonne cause. Après dans la vie courante, c’est vrai que j’ai aussi une conscience Ă©cologique.

👉 Comment as-tu rencontrĂ© La Collab ? 

Yannick : La rencontre s’est faite au cours d’un Meet La Collab, Join Le Lab en 2021, mais je suis tombĂ© sur le collectif Ă  la suite de recherches sur internet et probablement sur LinkedIn aussi.

👉 Peux-tu nous dire comment s’est dĂ©roulĂ©e ta dernière mission avec La Collab ? 

Yannick : Je suis en cours de première mission pour le client Didaxis, sociĂ©tĂ© de portage salarial qui a du sens avec ce que l’ont fait, cela nous touche directement. Et concrètement cela se passe très bien, on est encore au dĂ©but de la mission mais il n’y a pas de raison pour que cela ne continue pas dans cette lancĂ©e !

Je suis aux cĂ´tĂ©s de Mathilde Ă  la rĂ©daction de contenu et gestion des rĂ©seaux sociaux, Harmony dans la gestion de projet et enfin moi-mĂŞme au SEO/SEA.

👉 Est-ce que tu recommanderais le freelancing ?

Yannick : Oui ! Justement quand j’étais en agence, j’étais avec un groupe de personnes qui Ă©taient toutes les 3 associĂ©es, ce qui pouvait ĂŞtre plus contraignant par moments que s’ils Ă©taient en freelance.

Je trouve cela moins contraignant d’être indépendant, même s’il y a parfois des aspects négatifs en fonction de ce que l’on fait, avec La Collab on oublie un peu ces aspects grâce à des rencontres formelles comme des co-working ou moins formelles.

Cet aspect de libertĂ© est très plaisant avec la gestion personnelle de son activitĂ©, cette possibilitĂ© de faire ce que l’on veut au moment oĂą l’on veut (pour grossir le trait bien-sĂ»r !) 

👉 Le mot de la fin ^^

Yannick : Il faut vraiment toujours rester optimiste sur l’avenir, garder la tĂŞte froide. Je me posais beaucoup de questions avant cette aventure, mĂŞme sur les premiers mois, mais cette pression s’évapore un peu au fur et Ă  mesure du temps. Les compĂ©tences sont prĂ©sentes et la rĂ©compense ultime est en permanence la satisfaction client.

Une question? Un projet? Les experts de La Collab vous accompagnent ! 

< Inscrivez-vous Ă  la newsletter />

Nos contenus vous ont plu ?

Restez au courant de nos derniers articles en vous inscrivant Ă  la newsletter !

« * » indique les champs nécessaires

ETAPE*

< Nous contacter />

Envie de collaborer ?

Soyez rappelé·e pour obtenir vos premiers conseils 100% personnalisés et gratuits par nos expert·es et sans engagement.

La Marque Employeur est un enjeu pour votre entreprise ?

DĂ©couvrez notre nouvelle solution faite pour vous !

Cliquez ici pour en savoir plus