Interview Hugo Cousin – Consultant en stratégie digitale

Consultant en stratégie digitale

👉 Bonjour Hugo, quel est ton métier ?

Hugo : Je suis consultant indépendant en stratégie digitale spécialisé dans les mécaniques de construction et de défense de la réputation des marques et des entreprises, après 15 ans d’expérience en groupe, agence et start-up.

Mon métier consiste à accompagner les dirigeants dans l’établissement d’une relation confiante et apaisée avec leurs communautés sur internet, alors que la confiance dans la prise de parole des marques n’a jamais été aussi faible.

👉 D’après toi, quel est le rôle d’un expert en réputation digitale ?

Hugo : J’identifie trois rôles critiques.

Le premier consiste à créer une réputation, pour des marques inconnues ou en création. Pour cela, je vais mobiliser l’ensemble des stratégies digitales au service des relations publiques, de marque Corporate, de la stratégie de recrutement mais aussi de la RSE ou de la gouvernance de l’entreprise.

Le second consiste à défendre la réputation de marques attaquées volontairement ou involontairement sur internet. Je mets en place une veille, analyse et recommande des prises de position. Je deviens alors l’allié, le paratonnerre de l’entreprise sur internet.

Le dernier rôle consiste à activer des leviers d’influence pour mobiliser des communautés au service de l’entreprise, qu’il s’agisse de porte-paroles internes (Leadership dirigeants), d’ambassadeurs salariés (Employee Advocacy) ou de relations influenceurs.

👉   Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ? 

Hugo : Ce qui me plaît le plus, c’est qu’on est sur un terrain de jeu extrêmement nouveau, sur une expertise qui se renouvelle sans cesse depuis 5 ans et devient de plus en plus offensive.

Les relations publiques sur Internet ont longtemps juste consisté à entretenir des relations cordiales avec différentes communautés. Cela change désormais grâce à l’exigence des publics et aux nouvelles fonctionnalités proposées par les plateformes, à l’image de Twitter qui devient X en prenant un énorme risque de diversification ou de Linkedin qui encourage désormais les opérations influenceurs, notamment en France.

👉 Qu’est-ce qui a pu se passer en général pour que les marques rompent la confiance avec leur public ?

Hugo : Le niveau de confiance du public dans la prise de parole des marques est de plus en plus bas d’après les études, en particulier celle du Reputation Institute. Ce qui fait que dès lors qu’elles s’expriment sur internet, elles peuvent faire face à des critiques, à des bad buzz, à des tentatives de manipulations propres à lancer des crises de réputation. 

Cela les rend fébriles, impropres à communiquer. Il faut donc recréer la confiance par la diplomatie digitale.

👉 Quelles seraient les compétences nécessaires pour faire ce métier selon toi ?

Hugo : Il faut tout d’abord maîtriser les stratégies de communication d’entreprise afin d’être en capacité d’incarner un groupe international, un dirigeant, une PME locale ou une start-up en forte croissance.

Il faut ensuite maîtriser les stratégies digitales car il faut pouvoir toutes les mobiliser en cas de besoin, que ce soit des sites, contenus, livres blancs, CRM, newsletter, réseaux sociaux ou…les influenceurs.

👉 Quel est ton parcours professionnel ?

Hugo :  J’ai commencé par une Ecole Franco-Allemande de commerce, j’ai suivi par une Ecole supérieure de commerce avec spécialité E-commerce avant de terminer mes études par un Master d’intelligence économique. Dès le départ, ma voie était tracée.

J’ai ensuite construit ma carrière en enchaînant les expériences dans les mondes de la communication, du marketing et de la technologie, jusqu’aux postes de direction digitale au sein des groupes Avril et Interflora. Tout naturellement, par la suite, j’ai pris mon envol pour apporter mon expertise à un marché en forte croissance.

👉 Pourquoi as-tu eu envie de te lancer en freelance ?

Hugo : Je tenais absolument à lancer ma propre activité pour choisir mes clients, mes sujets, mes axes de développement. 

Je souhaitais aussi explorer différentes formes d’influence digitale, à l’image des USA ou de l’Asie, pour les transposer en France et les appliquer de manière innovante à des clients internationaux.

👉 Comment as-tu rencontré La Collab ?

Hugo : J’ai rencontré Léa, la City leader de La Collab Lyon, lors d’un rendez-vous de freelance en Février 2023 et dès le mois de Mars nous avons commencé à travailler ensemble. Du coup je l’ai épaulée dans la conception de La Collab Lyon : nous avons des clients depuis 6 mois !

👉 Qu’est-ce que la vie en collectif notamment avec La Collab ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?

Hugo : Il y a un esprit de famille que j’apprécie. J’ai la capacité de travailler tout en étant indépendant sur des sujets très larges avec d’autres indépendants, cela permet de nous entraider mutuellement. 

Vis-à-vis des clients, c’est également rassurant de se présenter comme un collectif avec plein d’expertises différentes. Enfin, je trouve que l’organisation de La Collab est très intéressante. Je peux travailler avec des clients de Nantes ou de Toulouse…et j’espère bientôt à l’international !

 👉 Le mot de la fin ^^

Hugo : L’essence même de La Collab, celle d’être un collectif de freelances. 

Il s’agit d’un modèle qui se développe beaucoup en France mais encore peu à Lyon. Tout reste donc à faire : Lyonnais, rejoignez-nous !


Une question ? Un projet ? Les experts de La Collab vous accompagnent ! CONTACTEZ-NOUS

< Inscrivez-vous à la newsletter />

Nos contenus vous ont plu ?

Restez au courant de nos derniers articles en vous inscrivant à la newsletter !

« * » indique les champs nécessaires

ETAPE*

< Nous contacter />

Envie de collaborer ?

Soyez rappelé·e pour obtenir vos premiers conseils 100% personnalisés et gratuits par nos expert·es et sans engagement.

Vous manquez de ressources en interne ?
Vous souhaitez développer votre entreprise ?

Découvrez notre nouvelle offre sur-mesure !

Cliquez ici pour en savoir plus