BAL LOCAL

La transformation digitale et ses enjeux – Johann Lesacher, Maïlis Amalric et Sébastien Maurette, développeurs web

Théo Chauvière

Julien a rencontré Johann Lesacher, Maïlis Amalric et Sébastien Maurette, 3 développeurs web.

Julien : Aujourd’hui, pendant cette période de crise sanitaire mais aussi économique, le mot “transition digitale” est plus que jamais sur toutes les lèvres. C’est pour cette raison, que nous avons souhaité, au travers de cet épisode très spécial, organiser une table ronde pour échanger avec des acteurs phares de la digitalisation : les développeurs web.

Julien : On va commencer par la présentation des intervenants, Maïlis pourrais-tu te présenter ?

Maïlis : Je suis développeur à mon compte depuis 10 ans maintenant après avoir essayé les bancs de la fac et chercher mon futur métier. Petit à petit je me spécialise pour faire de plus en plus de développement et de moins en moins du reste, donc d’intégration graphique.

Julien : Sébastien, est-ce que tu pourrais nous expliquer toi aussi ton parcours ?

Sébastien : Ça fait 2à ans maintenant que je fais du développement, j’ai commencé dans une start-up à Paris dans le monde du télécom comme développeur full stack et puis mon parcours a été échelonné de divers passages en tant qu’indépendant et en tant que salarié de différentes sociétés. Et aujourd’hui après quelques mois dans une société à Toulouse, j’ai travaillé sur le RSE et je me remets en tant qu’indépendant, parce que pour moi c’est quelque chose qui me correspond le plus. Pouvoir gérer mon temps, pouvoir gérer mes relations et mes projets comme je l’entends. Je m’intéresse beaucoup ces derniers temps à tout ce qui est Green IT et tout ce qui est code vert, pour rejoindre ce que fait Johann.

Julien : Johann, qui es-tu ? Est-ce que tu pourrais nous donner ton parcours ?

Johann : Je suis développeur à mon compte depuis 8/10 ans. Je suis un passionné à la base parce que je suis un autodidacte dans le web, j’ai commencé ça en parallèle de mes études et à la sortie de mes études je me suis dit qu’en fait c’est ça que je voulais faire. Progressivement je suis devenu complètement indépendant là-dessus et j’aime beaucoup le challenge intellectuel de chaque projet, répondre à des problématiques, aider des gens. Je vois vraiment ça comme un milieu humain et j’aime apporter ma pierre dans chaque équipe pour les faire avancer.

Julien : Quels sont les enjeux d’une transformation digitale et pourquoi selon vous, est-elle primordiale pour une entreprise ?

Sébastien : Aujourd’hui les enjeux, de mon point de vue, c’est vrai que quand on regarde avec le confinement etc. toutes les sociétés qui se sont mises au e-commerce et toutes les plateformes digitales qui se sont créés, ont créé des canaux de vente qu’ils n’avaient pas. Finalement aujourd’hui on se rend compte que c’est complètement indispensable pour ces sociétés-là qui s’y mettent peut-être malgré elles. Donc ça apporte des outils super intéressants.

Johann : Je trouve aussi, aujourd’hui, que c’est vraiment exacerbé en ce moment. Le monde de demain est vraiment numérique, avec les problématiques que ça pose. Il faudrait vraiment introduire plus d’humain là-dedans mais je pense que c’est un vrai espace à développer.

Maïlis : Je pense que la transformation digitale elle était lancée, elle était juste sous-jacente et la situation sanitaire actuelle et le fait de fermer les commerces a juste mis un coup d’accélérateur dans cette transformation-là. Après, à nous d’être efficaces pour qu’elle soit faite correctement et pas à la va-vite et bâclée.

Julien : C’est quoi votre rôle exactement dans cette transformation digitale des entreprises ?

Maïlis : Je dirais qu’on est accompagnateur ou facilitateur. On est là pour faire le lien entre des entreprises qui n’ont pas forcément les pieds dans le digital. J’aime beaucoup conseiller, j’essaye de comprendre ce que fait l’entreprise pour arriver à un conseil qui soit de qualité et qui permette d’obtenir le résultat dont l’entreprise a besoin et non pas ce que j’aimerai vendre.

Johann : Je pense que c’est tout à fait ça. Notre rôle est à la fois un rôle de veille et de conseil. C’est un rôle vraiment majeur.

Julien : Quelles sont les bonnes pratiques à avant de faire appel à un développeur ? Est-ce qu’il y a des choses à faire ? À savoir ? Notamment poser un cahier des charges, ce genre de choses.

Maïlis : Avoir un cahier des charges oui, même si c’est rare mais au moins de savoir où l’entreprise veut aller. Normalement avant nous il y a d’autres étapes, donc un chef de projet, un graphiste… Donc si on me contacte en premier lieu j’utilise mon réseau pour trouver la bonne personne pour faire le pré-travail.

Johann : Je suis complètement d’accord. Personnellement j’aime bien faire ce pré-travail avec le client, de discuter des projets de petites envergures, de trouver quelles sont les fonctionnalités dont il a vraiment besoin. Je trouve que c’est parfois un travail qui est vraiment intéressant et qui change du code. Cet aspect humain d’aller rechercher.

Sébastien : Oui, donc quand on construit ce cahier des charges, parce que des fois ils ne savent pas exactement ce qu’ils veulent. Ils connaissent quelques fonctionnalités et savent comment les mener à bien, et parfois je trouve que c’est intéressant de partager en amont ça. Faire cette partie conseil.

Julien : Johann où peut-on te retrouver après ce podcast ?

Johann : J’ai un site : https://www.cerealconcept.com et vous pouvez me retrouver sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/johann-lesacher-33309b50/ 

Julien : Maïlis, même question ?

Maïlis : Sur mon compte LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/mailisamalric/ 

Julien : Sébastien ?

Sébastien : Sur LinkedIn également : https://www.linkedin.com/in/sébastien-maurette/ 

 

Cet article est basé sur un épisode du Bal Local, votre podcast dédié au freelancing et à la transformation du monde du travail.

Pour écouter les épisodes du Bal Local, rendez-vous sur nos plateformes de streaming !

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Les avantages d’être accompagné sur le plan comptable pour un indépendant  • Laure Bouvier, conseillère en création d’entreprise et membre du cabinet d’expertise comptable NOVAA EXPERTISE
Les avantages d’être accompagné sur le plan comptable pour un indépendant • Laure Bouvier, conseillère en création d’entreprise et membre du cabinet d’expertise comptable NOVAA EXPERTISE

BAL LOCALÊtre accompagné sur le plan comptable - Laure Bouvier, conseillère en création d'entrepriseClaire a rencontré Laure Bouvier, conseillère en création d’entreprise et membre du cabinet d’expertise comptable NOVAA EXPERTISE.Claire : Pour débuter cette nouvelle...

lire plus