ARTICLE

</ Micro-entrepreneurs : Quand franchir le pas vers la société ? >

Numbr Paris x La Collab

NUMBR, partenaire La Collab

Juillet 2021

La micro-entreprise, appelée également statut d’auto-entrepreneur, est souvent la solution simple et attractive pour ses débuts en tant qu’indépendant. Ainsi, la question que nous nous posons tous en tant que micro-entrepreneur c’est : À quel moment ce statut cesse-t-il d’être le bon ? C’est la question à 1 Million non ? 😂

Nous avons sorti notre belle plume pour y répondre le plus clairement possible dans cet article.

Pourquoi passer de micro à société ? 

Plusieurs aspects peuvent être considérés pour savoir s’il faut évoluer d’une micro à une société.

PAS DE DISTINCTION ENTRE PERSONNE MORALE ET PHYSIQUE

Tout d’abord, en micro-entreprise, il n’y a pas de distinction entre personne morale (la structure) et personne physique (l’individu). Vous êtes l’entreprise, l’entreprise est vous ! Il n’y a donc pas de séparation entre votre patrimoine personnel et le patrimoine de la société. Cet aspect peut être intéressant à considérer quand votre activité prend de l’ampleur puisque, si vous avez des déconvenues professionnelles, cela peut avoir des répercussions directes sur vos biens personnels.

Cette non-distinction implique également que vous ne pouvez pas avoir un ou plusieurs associés. Eh oui, like a lonesome cowboy. 🤠 Et d’ailleurs, la jouer solo ce n’est pas toujours évident pour tous les indépendants, on le sait ! Des collectifs existent justement pour pallier cette solitude et capitaliser sur l’intelligence collective.

Ensuite, certains chiffres clés sont à prendre en compte pour savoir si vous êtes toujours fait pour ce statut ou non.

UN SEUIL DE CHIFFRE D’AFFAIRES  À NE PAS DÉPASSER

En micro-entreprise, vous ne pouvez pas dépasser sur deux années consécutives un seuil de chiffre d’affaires annuel de 72 500€ HT pour de la prestation de service. Ce seuil est à proratiser si vous avez créé en cours d’année. Par exemple, pour une création en juin, si vous arrivez à plus de 36 250€ HT de chiffre d’affaires en décembre, vous avez dépassé  le seuil sur une année.

Si vous déroger à la règle, vous passerez automatiquement sous un format entreprise individuelle sans autre forme de procès. Ce n’est pas si l’on souhaite optimiser ses revenus.

IMPOSSIBLE DE PASSER DES FRAIS PROFESSIONNELS

Enfin, votre part de frais professionnels par rapport à votre chiffre d’affaires est un indicateur précieux ! Comme vous le savez, en micro-entreprise vous ne pouvez pas déduire vos frais professionnels au réel (loyer, frais de déplacement, achat de matériel…). Ceux-ci sont inclus dans l’abattement des 34% sur votre chiffre d’affaires pour le calcul de votre impôt sur le revenu à payer. Ces 34% incluent également les cotisations sociales (22% pour de la prestation de services) ce qui nous laisse seulement 12% pour les frais. Alors si vos frais dépassent 12% du chiffre d’affaires, il peut être intéressant d’envisager un autre statut ! 

Les statuts qui s’offrent à vous : 

Vous ne pouvez pas cumuler une micro-entreprise et une société si celles-ci exercent la même activité. Il faut donc mettre en place une transition !

UNE TRANSITION À ANTICIPER

Pour passer de la micro-entreprise à l’EURL, il est obligatoire d’avoir clôt son statut d’auto-entrepreneur avant de finaliser la création de l’EURL. Pourquoi ? Parceque ce sont deux statuts de travailleurs non salariés et ne peuvent être cumulés !
Point d’attention, pour fermer votre micro, il faut que vos factures en cours soient encaissées. Il est donc nécessaire d’anticiper cette transition, voire même d’attendre pour facturer via la société directement.

La SASU permet un peu plus de souplesse. Vos deux statuts pourront légèrement se chevaucher le temps des derniers encaissements.

Le choix de la forme d’entreprise est une équation à plusieurs inconnues. Fiscalité personnelle, besoin en protection sociale, évolution future de l’entreprise sont autant de paramètres à prendre en compte. Il est donc fortement conseillé de se faire accompagnerNotre article est une bonne introduction pour vous aider à y voir un peu plus clair, toutefois, il a ses limites. 😉

Alors si tu veux un rendez-vous personnalisé sur le sujet, n’hésite pas à contacter notre partenaire NUMBR à Paris, cabinet d’expertise comptable spécialisé dans la création d’entreprise et l’accompagnement des indépendants sur le plan comptable et administratif.


Pour tous les freelances de La Collab, NUMBR Paris vous propose un rendez-vous de conseil gratuit et une offre privilégiée

N’hésitez pas à contacter notre partenaire Numbr à Paris, cabinet d’expertise comptable spécialisé dans la création d’entreprise et l’accompagnement des indépendants sur le plan comptable et administratif.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

COMMUNIQUER SUR LINKEDIN
COMMUNIQUER SUR LINKEDIN

FORMATION: Communiquer sur LinkedIn INFOS CLÉS / FORMATION COURTE NON CERTIFIANTEPublic visé : Responsables marketing, équipes marketing & communication, dirigeants et leurs salariés Durée et modalité d’organisation : 2 journée de 7h (ou formats de 3h30) Nombre...

lire plus
TOP 8 DES POP-UPS COOKIES LES PLUS CRÉATIFS
TOP 8 DES POP-UPS COOKIES LES PLUS CRÉATIFS

Votre choix d’accepter ou de refuser les cookies se fait sous la forme de messages “pop-up”, c’est-à-dire des messages automatiques qui surgissent quand vous ouvrez un site internet.
Alors les cookies, on les accepte ou pas ?
Voici le top 8 des pop-ups cookies les plus originaux !

lire plus
MUST HAVE – INBOUND MARKETING / LUCIE VICTOR
MUST HAVE – INBOUND MARKETING / LUCIE VICTOR

L’Inbound marketing, vous connaissez ? Opposé à l’Outbound (ou publicités intrusives), ce terme a été inventé et utilisé pour la première fois en 2006 par les deux fondateurs de HubSpot, Brian Halligan et Dharmesh Shah. Il désigne une technique marketing consistant à influencer les comportements d’achats en ligne en proposant du contenu de qualité.

lire plus
IMCONSEILS
IMCONSEILS

Profitez de -15% sur un audit RSE de 4H ainsi que sur un atelier collectif « Premier pas R.S.E de l’indépendant·e » !

lire plus