ARTICLE

</ Interview Thibault Roques >

célia chef de projet toulouse

Alexandre, chief community officer

Juillet 2021

Thibault Roques – Consultant Marketing Digital

Alexandre : Bonjour Thibault, tu peux te présenter ?

Thibault : Bonjour, je suis consultant marketing digital. J’aide les entreprises à développer et optimiser leur présence digitale pour booster leur activité, et ce, à travers diverses expertises : création de site, acquisition de trafic, community management,…

Alexandre : Depuis combien de temps es-tu freelance ? Sur quel domaine exerces-tu ?

Thibault : Cela fait maintenant plus de 3 ans que j’exerce en tant que freelance. Je suis surtout spécialisé dans la création de sites web WordPress (vitrine ou e-commerce) et dans la gestion de campagnes publicitaires en ligne, via les Facebook, Instagram et Google ads, qui permettent notamment d’acquérir du trafic qualifié.

Alexandre : D’où te vient cette passion pour ton expertise actuelle ?

Thibault : J’ai toujours aimé tout ce qui est en lien avec la technologie. À 15 ans, j’avais déjà réalisé mon premier site internet. Mais mon parcours scolaire n’a pas forcément toujours été rectiligne. J’ai fini par intégrer une école de commerce, et au travers de mes différents stages, je me suis petit à petit orienté naturellement vers le digital.

J’ai ensuite évolué pendant 3 ans au sein d’une startup dans laquelle j’ai fini directeur marketing avec 12 personnes sous ma responsabilité. Une période enrichissante personnellement et professionnellement qui m’a permis d’acquérir de l’expérience et durant laquelle je me suis beaucoup formé seul. Mais une période qui m’a aussi conforté dans le fait que ce n’était pas forcément de cette façon que je pouvais m’épanouir le plus, c’est ce qui m’a incité à sauter le pas pour me mettre à mon compte. 

Source : Unsplash – @Magnetme

Source : Unsplash – @Magnetme

Alexandre : Quelles ont été tes études pour en arriver ici ?

Thibault : Après une petite erreur de parcours, j’ai intégré Montpellier Business School dans laquelle j’ai pu suivre une licence en Management des Sciences et Technologies en équivalence de l’IAE de Montpellier ainsi qu’un Bachelor Business Administration de l’Université Australienne de La Trobe. Une formation donc assez généraliste. Mais ce sont surtout mes expériences professionnelles qui m’ont permis d’acquérir cette expertise dans le marketing digital.

Alexandre : Qu’est-ce qui te passionne au quotidien dans ton métier ?

Thibault : L’aspect liberté compte beaucoup pour moi. J’ai la chance de pouvoir choisir les clients avec qui je travaille. Ils ont chacun des projets différents, ce qui fait qu’il n’y a pas vraiment de routine. Je suis également content de pouvoir accompagner des entreprises qui n’ont pas forcément en interne les ressources nécessaires en marketing et donc pouvoir les accompagner dans leur croissance. Les clients me contactent souvent dans un premier temps pour des sites web, car ils se rendent compte qu’après une première initiative personnelle, avec des solutions telles que Wix, il est préférable de faire appel à un professionnel. Par la suite, les besoins des clients évoluent et je les accompagne donc à travers les autres leviers webmarketing et notamment à travers la publicité en ligne. 

 

Alexandre : Quels sont les bénéfices personnels et humains que tu retires de cette expérience ?

Thibault : Au niveau personnel, comme je l’ai dit précédemment, j’apprécie la liberté que j’ai : gérer mon propre emploi du temps, me fixer mes propres objectifs… Il y a vraiment un choix de qualité de vie : faire ce que l’on veut où on veut, en accompagnant les personnes que l’on souhaite.  

Au niveau humain, cela permet de rencontrer plein de personnes différentes avec différents profils et parcours de vie.

Alexandre : Depuis combien de temps collabores-tu avec La Collab ?

Thibault : Ma collaboration avec La Collab Marseille est relativement récente puisqu’elle date d’avril ou mai 2021. Mais j’avais déjà rencontré Célia, la cofondatrice de La Collab, il y a plus d’un an et demi.  

Alexandre : Est-ce que tu peux m’en dire plus sur ton aspect éco-responsable et ton statut de « freelance éthique». Qu’est-ce que cela signifie pour toi ? D’où te vient cet engagement ?

Thibault : J’ai toujours été sensible aux problématiques RSE et c’est ce que j’ai voulu intégrer à mon entreprise “Epifyt”. Je vous donne d’ailleurs RDV sur mon site www.epifyt.fr pour en découvrir la signification. 😉

Lorsque j’en ai la possibilité, je privilégie au maximum les clients qui ont des projets qui s’inscrivent dans cette même démarche et avec qui je partage les mêmes valeurs. J’ai par exemple accompagné un fournisseur d’énergie renouvelable, mais aussi des créatrices de bijoux éco-responsables, une agence d’eco-tourisme, une marque agroalimentaire éthique, une marque de cosmétiques écologiques…

Je consacre également une partie de mon chiffre d’affaires à des dons à des associations ou à des campagnes de financement participatifs, pour d’une part compenser l’impact de mon activité, mais aussi soutenir les entreprises responsables et participer à des projets qui ont du sens. 

Il y a pleins d’autres petites actions que je mets en place pour limiter mon impact (et celui de mes clients) et être le plus sobre possible. J’ai par exemple basculé tous mes sites sur Infomaniak, un hébergeur éco-responsable, je privilégie aussi au maximum l’éco-conception web des sites que je réalise pour qu’ils soient le plus léger possible… Des actions qui m’ont permis d’atteindre le podium du classement de ZEI, une entreprise marseillaise qui effectue des classements RSE. 

Pour soutenir cette démarche et résumer tout cela, j’ai également rédigé un article sur mon propre site internet : https://www.epifyt.fr/epifyt-sengage-pour-la-planete/ 

Alexandre : Penses-tu que des prestations à aspect éco-responsable comme les tiennes, doivent et vont s’imposer comme indispensables dans les années à venir ? Penses-tu que l’état de conscience et les moyens mis par les entreprises sont suffisants ?

Thibault : Oui, je pense que dans tous les cas, les entreprises vont devoir aller dans ce sens car c’est ce que demandent et recherchent de plus en plus les consommateurs. On remarque qu’ils tendent de plus en plus vers une consommation plus saine et respectueuse de l’environnement. Mais il est assez difficile de faire changer les mentalités, même si la nouvelle génération est plus ouverte à cela. On retrouve encore (mais de moins en moins) des entreprises qui sont réfractaires à ce changement, comme elles l’ont été auparavant avec la transition vers le numérique ou alors des grands groupes qui font surtout du green washing et qui mettent en place peu d’actions concrètes. 

Alexandre : Comment peut-on faire de la création de site et des ads éco-responsables ?

Thibault : Comme je l’ai dit, il y a des fournisseurs de solutions comme Infomaniak qui permettent de limiter son empreinte et c’est un point non négligeable lorsqu’on sait que le web est l’un des secteurs les plus polluants au monde.

Mais pour le moment, il n’y a pas de véritable solution. On est un peu bloqué et donc obligé de passer par les GAFA et notamment Google et Facebook si on souhaite avoir les résultats escomptés. Même s’ils mettent en place de plus en plus des actions pour améliorer leurs démarches éco responsables, pour le moment cela reste insuffisant. Il faut donc les utiliser à bon escient en y faisant appel pour promouvoir des initiatives et produits innovants en faveur du développement durable.

Alexandre : Encourages-tu à aller dans le freelancing ? 

Thibault : Oui bien sûr, mais il est important de bien y réfléchir avant et de ne pas se lancer sur un coup de tête. Beaucoup voient uniquement les avantages comme le fait d’être son propre patron, la liberté que cela implique, mais il y aussi des inconvénients à prendre en compte. On voit également des personnes qui se lancent sans véritable expertise, sans proposer un travail de qualité et qui malheureusement peuvent décrédibiliser ce statut. Il faut donc qu’il y ait une véritable réflexion en amont en pesant le pour et le contre. 

 

Une question? Un projet? Les experts de La Collab vous accompagnent ! 

CAMPAGNE INDEPENDANT SANS PROTECTION
CAMPAGNE INDEPENDANT SANS PROTECTION

Cette campagne de communication est destinée à sensibiliser les indépendants, l’opinion publique et les pouvoirs publics sur les problèmes que peuvent rencontrer les indépendants avec leur protection sociale et a fortiori en période de crise Covid. Petite liste non exhaustive : manque de lisibilité de la couverture maladie, indemnités basées sur un forfait et non corrélées au revenu, assurance chômage inaccessible, difficultés d’accès au crédit bancaire, système de retraite incompréhensible, etc.

lire plus

Préparez la rentrée en travaillant sur des sujets de fond en communication, marketing et digital !

lire plus