ARTICLE

</ Interview Lucie VICTOR >

célia chef de projet toulouse

Alexandre, chief community officer

Janvier 2022

Consultante acquisition

Portrait Lucie Victor

Crédit photo : Lucie Victor

👉   Bonjour Lucie, quel est ton métier ?

Lucie : Je suis consultante acquisition. J’apporte une vision globale stratégique sur l’acquisition à mes clients. Mon objectif est d’analyser et de définir les actions à mettre en place sur les différents canaux dont peut tirer partie une entreprise pour se développer en ligne : leur apporter plus de conversions et plus de revenus.

👉 D’après toi quel est le rôle d’une consultante acquisition ? 

Lucie : De mettre en place une stratégie et des actions dans une approche roiste. Pour cela j’accompagne les clients dans la définition de leurs objectifs et leur réalisation en me posant plusieurs questions : comment je vais acquérir de nouveaux clients ? Par quels moyens ? Sur quel canal ? Quel investissement ? Tout cela dans le but de répondre à leurs objectifs business en prouvant la rentabilité de chaque investissement sur chaque canal. 

J’exécute aussi l’opérationnel avec une appétence particulière pour tout ce qui est Social ads et le SEO (contenu & positionnement).

rendez-vous - kobu agency

Source : Unsplash – @KOBU Agency

👉   Qu’est ce qui te plaît le plus dans ton métier ? 

Lucie :  C’est un métier qui évolue tout le temps et il faut toujours être à niveau sur les mises à jour des plateformes publicitaires, les algorithmes… Ce n’est pas parce qu’un levier a déjà utilisé qu’il est apprivoisé. Cela pousse à être curieux et toujours en éveil des évolutions. Il y a toujours un réseau social qui sort sa propre plateforme publicitaire avec des différences dans l’utilisation des algorithmes (par exemple tiktok). Ça bouge tout le temps. J’aime le fait que rien ne soit acquis dans mon métier. 

Ce que j’aime le plus c’est la partie e-commerce, c’est super challengeant, il faut comprendre rapidement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour un client, ce qui lui génère du revenu ou non, et savoir s’adapter en cours de route. Le fait de craquer une stratégie d’acquisition, comment et à quel prix, c’est l’aspect le plus stimulant selon moi.

👉 Comment trouves-tu l’inspiration ? 

Lucie : Les podcasts. Beaucoup de podcasts social-ads, ecommerce… J’en ai même délaissé les newsletters. Ce format est simple et c’est vraiment devenu une habitude. J’écoute beaucoup “Le Panier”, des interviews de marques 100% digitales qui vendent en ligne.
Pour l’inspiration, je m’intéresse également à tous les concurrents d’un nouveau client qu’importe le secteur. Je m’inspire de leurs techniques marketing sur les différents leviers, on apprend toujours quelque chose à appliquer ou qui peut bénéficier à un autre secteur. 

Je trouve beaucoup d’inspiration aussi en échangeant avec les autres consultants dans mon domaine, les échanges sur les retours d’expérience sont très bénéfiques.

réunion ordinateur - avel chuklanov

Source : Unsplash – @Avel Chuklanov

👉   Quelle est ton expérience et ton ancienneté en tant que freelance ?

Lucie : J’ai beaucoup fait de freelancing en étant salariée à côté. Cela fait plus de 7 ans que je suis à mon compte, avec un développement accéléré ces derniers temps, puisque je suis désormais 100% à mon compte. J’aime l’aspect d’être sur plusieurs clients, se creuser les méninges à être sur plusieurs problématiques en simultané. 

👉  Quelles ont été tes études pour en arriver ici ?

Lucie : Elles n’ont aucun lien. J’ai fait un M2 Marketing et Vente des vins et spiritueux. En France, ce secteur n’était (à l’époque) pas assez digitalisé pour moi. Après des expériences à l’étranger dans le digital, je me suis rendu compte que c’est ce qui me plaisait le plus. J’ai eu des expériences dans des boîtes e-commerce et en agence, et c’est cette dernière qui m’a dirigé vers le consulting .

👉 Comment as-tu rencontré La Collab ? 

Lucie :  J’ai rejoint La Collab il y a quelques années, sous les conseils d’Olivia Péron, consultante en communication digitale, et meneur de projet à La Collab Toulouse. J’ai tout de suite aimé la démarche du collectif et son dynamisme. On m’a directement intégré à un projet en arrivant et je prends plaisir depuis à travailler avec chaque membre qui est très impliqué.

👉 Peux-tu nous dire comment s’est déroulée ta dernière mission avec La Collab ?  

Lucie :  J’ai réalisé une stratégie d’acquisition pour une marque e-commerce pour le client VILLEM , client impliqué et réactif avec qui le projet s’est bien déroulé. Comme tous les projets de manière générale à La Collab. C’est fluide, avec beaucoup de bienveillance dans la mise en place de ces derniers. 

👉 Est-ce que tu recommanderais le freelancing ?

Lucie :  S’il y a vraiment une envie d’indépendance, d’avoir le choix de ses clients : oui. Mais il y a beaucoup de prérequis pour se lancer : savoir gérer ses clients seul, aller chercher et vendre à des clients, c’est instinctif et ça fait partie de la personnalité ou ça doit s’apprendre. Ce n’est pas aussi facile que cela n’y paraît. Le passage par une agence ou dans une grande boîte peut s’avérer formateur. Ou faire partie d’un collectif qui peut aider sur pleins d’aspects.

👉 Le mot de la fin ^^

Lucie :  Le collectif peut énormément aider dans sa réussite, le fait d’être bien entouré et de faire partie d’une structure. Être “un” c’est bien, mais faire partie d’un tout permet d’aller plus loin. 

Une question? Un projet? Les experts de La Collab vous accompagnent ! 

COMMUNIQUER SUR LINKEDIN
COMMUNIQUER SUR LINKEDIN

FORMATION: Communiquer sur LinkedIn INFOS CLÉS / FORMATION COURTE NON CERTIFIANTEPublic visé : Responsables marketing, équipes marketing & communication, dirigeants et leurs salariés Durée et modalité d’organisation : 2 journée de 7h (ou formats de 3h30) Nombre...

lire plus
TOP 8 DES POP-UPS COOKIES LES PLUS CRÉATIFS
TOP 8 DES POP-UPS COOKIES LES PLUS CRÉATIFS

Votre choix d’accepter ou de refuser les cookies se fait sous la forme de messages “pop-up”, c’est-à-dire des messages automatiques qui surgissent quand vous ouvrez un site internet.
Alors les cookies, on les accepte ou pas ?
Voici le top 8 des pop-ups cookies les plus originaux !

lire plus
MUST HAVE – INBOUND MARKETING / LUCIE VICTOR
MUST HAVE – INBOUND MARKETING / LUCIE VICTOR

L’Inbound marketing, vous connaissez ? Opposé à l’Outbound (ou publicités intrusives), ce terme a été inventé et utilisé pour la première fois en 2006 par les deux fondateurs de HubSpot, Brian Halligan et Dharmesh Shah. Il désigne une technique marketing consistant à influencer les comportements d’achats en ligne en proposant du contenu de qualité.

lire plus
IMCONSEILS
IMCONSEILS

Profitez de -15% sur un audit RSE de 4H ainsi que sur un atelier collectif « Premier pas R.S.E de l’indépendant·e » !

lire plus