BAL LOCAL

La création d’entreprise – Camille Jounot, accompagnatrice d’entrepreneurs

Théo Chauvière

Théo a rencontré Camille Jounot, accompagnatrice d’entrepreneurs.

Théo : Bonjour Camille, merci de rejoindre le Bal Local pour une nouvelle danse.
On va parler ensemble de freelancing, de choix de statut, d’entrepreneuriat et de transformations du monde du travail. Pour commencer, est-ce que tu peux nous raconter un peu qui tu es, quel est ton parcours et comment ton quotidien est rythmé chez Pepit ?

Camille : Je suis nantaise, j’ai fait un passage par Bordeaux pour mes études et je suis arrivée à Toulouse il y a 3 ans et demi. J’ai commencé à travailler chez Pepit il y a un peu plus de 2 ans et demi maintenant et mon quotidien c’est de rencontrer des porteurs de projet, plus spécifiquement des personnes qui veulent se lancer dans le freelancing et donc je les conseille sur toutes les questions qu’ils peuvent se poser avant de se lancer.

Théo : Pepit qu’est-ce que c’est ? Est-ce que tu peux nous expliquer un peu plus précisément ?

Camille : Pepit c’est un cabinet d’expertise comptable spécialisé dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise et plus spécifiquement des indépendants. Donc on va les conseiller sur les questionnements juridique de démarrage et ensuite les accompagner tout au long de leur développement sur les questions comptables, sociales, fiscales mais ça va un peu au-delà, notre idée c’est vraiment d’accompagner et de créer une atmosphère, un univers qui va permettre à l’indépendant de se développer.

Théo : Tu as l’habitude d’accompagner les indépendants dans leur création d’entreprise, dans leur suivi comptabilité et aussi finalement le suivi de la vie de leur entreprise. Aujourd’hui avec toute cette data, quelles sont les principales difficultés que rencontrent les indépendants pour toi ?

Camille : Il va y avoir le côté de trouver une première mission, qui est un point important dans le démarrage et qui va dépendre du secteur d’activité dans lequel on se lance. Une autre difficulté pour la première mission, c’est lorsqu’on sort d’une expérience de salariat, il va falloir tout oublier pour repartir sur de nouvelles bases et on aura tendances à tout comparer et se dire que rien ne change alors qu’en réalité beaucoup de choses changent. Une autre difficulté, c’est le côté isolement, se dire que l’on se retrouve seul à son compte. Il va donc falloir trouver un rythme, peut être des partenaires, des confrères, des collectifs par exemple qui vont nous permettre de pouvoir partager des embuches mais aussi les bonnes astuces. C’est quelque chose qui, je pense, lorsqu’on se lance en indépendant est très important.

Théo : Comment tu vois l’évolution du monde du freelancing d’ici les 5 prochaines années ? Notamment au niveau des statuts, va-t-on vers plus de simplicité ou au contraire ?

Camille : On remarque que tous les ans il y a un petit peu des mises à jour, le statut de la microentreprise fait souvent les frais de mise à jour régulière. Après sur les statuts de société, on remarque quand même une stabilité depuis quelques années donc je ne pense pas qu’il y aura trop de changement. Pour les évolutions du freelancing, moi je pense que ça va être une croissance, une croissance dans les choix de carrière, donc plus en plus de monde freelance.les bancs de la fac et chercher mon futur métier. Petit à petit je me spécialise pour faire de plus en plus de développement et de moins en moins du reste, donc d’intégration graphique.

Théo : As-tu des références/livres/études/articles ou conseil que tu voudrais partager avec les auditeurs ?

Camille : Alors oui, au niveau des articles, sur le site de Pepit on en écrit quelques-uns par parcimonie. Un conseil, on a créé un groupe meetup qui s’appelle « Entrepreneur Toulousain » et donc justement ce groupe meetup est voué à transmettre de l’info pour les entrepreneurs. Il n’y a pas que de la compta ou du conseil juridique, au contraire ça balaye tous les domaines qui vont intéresser les entrepreneurs et qui vont être cruciaux quand on se lance. Sinon, en termes de dernière lecture qui m’a très intéressé c’est « L’obsession du service client », qui explique le parcours d’un entrepreneur, plutôt modèle start-up, qui a vraiment fait du service client son expertise et qui explique à quel point il faut se soucier du client, internaliser et en faire presque l’aimant principal de tous les autres pôles de l’entreprise. C’est vraiment pour moi un livre qui reflète bien le monde de l’entrepreneuriat actuel.

Théo : Merci Camille d’avoir participer à ce podcast ! Après le bal, comment peut-on rester en contact avec toi ?

Camille : Vous pouvez m’ajouter sur LinkedIn : Camille Jounot https://www.linkedin.com/in/camillejounot/ou bien prendre contact avec le cabinet Pepit : https://www.pepit.co .

 

 

Cet article est basé sur un épisode du Bal Local, votre podcast dédié au freelancing et à la transformation du monde du travail.

Pour écouter les épisodes du Bal Local, rendez-vous sur nos plateformes de streaming !

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tips pratique
Tips pratique

Découvrez les outils que les indépendants de notre collectif utilisent pour une optimisation de leur temps et de leur efficience !

lire plus
Interview Tiffany Brillard
Interview Tiffany Brillard

En 2018, les réseaux sociaux regroupent 56% de la population française, selon les derniers chiffres compilés par l’agence We Are Social Singapour et Hootsuite.
Vous avez donc 1 chance sur 2 que notre cible utilise ces plateformes, pour la plupart quotidiennement.

lire plus