BAL LOCAL

Le freelancing rend-il heureux ? – Bonheur & travail – Emilie Eychenne, photographe freelance

laura chef de projet toulouse

Laura a rencontré Emilie Eychenne, photographe et créatrice du blog awayoftravel.fr

J’ai lu sur ton site internet que en 2013 ta passion est devenue ton métier. Est-ce que tu te souviens de ce jour ?

Je me rappelle le jour où j’ai pris la décision de devenir photographe professionnelle, je faisais des photos juste pour mon blog à l’époque, je n’avais jamais été payée pour des photos. J’avais des gens qui me le demandait de temps en temps mais je ne me sentais pas du tout légitime pour me faire payer pour ça. Et à l’époque j’étais juriste, je cherchais du travail et la petite anecdote rigolote c’est que le jour où j’ai vraiment pris la décision, j’ai débloqué de l’argent sur mes comptes pour acheter tout mon matériel, ça devenait vraiment concret, et j’ai eu un appel pour un entretien d’embauche en tant que juriste que j’ai eu. Et du coup j’ai eu un CDI le jour où j’ai commencé à devenir freelance. Donc c’était plutôt pas mal parce que ça m’a permis de me lancer en douceur, de prendre 3-4 mois pour bien étudier le marché, de faire mon site internet etc.

 

 

Est-ce que ce n’est pas difficile de réussir à vivre de sa passion financièrement au début, dans un univers qui est la photographie, où il y a quand même pas mal d’acteurs etc. ?

Alors j’en avais très peur, je me disais que si au bout de 2 ans je n’en vie pas je retourne dans mon métier qui était juriste. Et j’ai eu de la chance, ça a marché dès le départ et je pense que c’est dû au blog qui fait que j’avais déjà un bon réseau, que les gens me connaissaient. Et donc quand je me suis lancée, les personnes savaient que j’étais là et qu’on pouvait m’appeler, ça a très vite marché.

 

Questions tempo :

Occitanie ou Pays Basque ? Pays Basque en été et Occitanie en hiver ?

Instagram ou Linkedin ? Instagram

Argentique ou numérique ? Numérique

 

Ton activité de freelance s’appelle Remember Happiness, pourquoi as-tu choisi ce nom ?

Au départ quand je me suis lancée c’était que pour les particuliers et c’était dans l’esprit de leur créer des souvenirs. Justement je voulais qu’ils se rappellent de ces moments heureux, que ce soit les petits rien du quotidien ou les gros événements comme les mariages etc. donc ça me correspondait bien. Et il y avait une citation que j’adorais qui était justement « Remember hapiness is a way of travel not a destination », donc j’ai repris le début de cette citation pour ma boite et j’en ai changé le nom de mon blog qui s’appelle maintenant « A way of travel ».

 

Pourquoi c’est si important pour toi ce côté joie, ce côté bonheur, ce côté heureux dans ton travail ?

 

Emilie Eychenne Photographe

C’est aussi un état d’esprit en dehors de la photo. C’est à dire que pour être heureux je pense qu’il faut regarder le positif autour de nous, balayer un peu le négatif quand on peut, ça ne sert à rien de s’y attarder. Et la photo c’est exactement ça, on va figer sur le papier les moments heureux et on va laisser de côté les petits trucs qui nous sont arrivé en voyage, on va faire des photos que de ce qu’on a vu qui nous a émerveiller, des rencontres qu’on a faites et quand on a eu une grosse galère on peut faire une petite photo pour s’en rappeler parce qu’après ça nous fait rigoler mais on va mettre l’accent sur le positif et quand on regarde son album de voyage on a que les bons souvenirs qui reviennent. 

Cet article est basé sur un épisode du Bal Local, votre podcast dédié au freelancing et à la transformation du travail.

Pour écouter les épisodes du Bal Local, rendez-vous sur nos plateformes de streaming !

LA MARQUE EMPLOYEUR ????
LA MARQUE EMPLOYEUR ????

La marque employeur est avant tout, l’outil “d’inbound recruiting”, pour transformer les candidats en futurs ambassadeurs de l’entreprise.

lire plus